Noircourt


noircourt_m.jpg
Mairie : 3, rue de Rozoy sur Serre, 02340
Tél : 03.23.21.29.88

Mail : Cet adresse mail est protégé contre les spambots. Vous avez d'activer le javascript pour la visualiser.
Horaire d'ouverture : le lundi de 14h à 17h et le jeudi de 9h15 à 11h45
Maire : Patrice LE ROUX
Secrétariat : Sabrina CHAUDRILLLER

Population : 91 habitants


Noircourt et son patrimoine historique et architectural

eglisenoircourt.jpg

L'occupation humaine des lieux dès le néolithique est attestée par les trouvailles d'outils en silex taillé ou polis sur différents points du terrroir.
Il en est d'ailleurs de même pour les périodes gauloises et gallo-romaine.

La première évocation écrite connue du village date de 1189 : Nigra Curtis. Dès 1377, on écrit déjà Noirecourt.

De l'époque médiévale ne subsiste plus aujourd'hui que le sanctuaire de l'Eglise Saint Nicolas (XIIIè siècle), laquelle a été ultérieurement fortifiée (donjon carré, tour avec machicoulis et meurtrières, échauguettes...).

Dès 1209, on trouve la trace d'une tutelle féodale au village : Henri, seigneur de Noircourt.

Si la présence d'un château est rapportée tant par la tradition orale que par des monographies anciennes, il n'en subsiste que très peu de vestiges aujourd'hui. On sait seulement qu'il fut vendu comme bien national à un certain LORIEUX de Montcornet qui le fit démolir de fond en comble.

Des moulins à vent puis un moulin à eau (construit en 1688) ont également disparu.

Avant que Le Thuel et Beaumont ne deviennent commune autonome en 1883, NOIRCOURT et ses hameaux ont compté jusqu'à 650 habitants (1836).

Du XIXè siècle subsistent de nombreuses maisons d'habitation (certaines millésimées de 1820 à 1840), un pigeonnier-porche et une école-mairie bâties en 1875.

Au XXè siècle, l'occupation allemande pendant la première guerre mondiale fut très finement décrite dans les cahiers de guerre de l'abbé BLERIOT.

Au milieu des années soixante, un artiste néerlandais, BECKMAN, a réalisé peintures murales, fresques et vitraux dans l'église.

 

Comme la plupart de ses voisins, NOIRCOURT est un village thiérachien qui, tout au long des siècles, fut une terre de passage et de conflits et qui parvint pourtant toujours à se maintenir et se reconstruire.